inscrivez-vous Pas encore membre ? Inscrivez-vous | Connexion Connectez-vous

 
Rubrique(s) : Expositions > l'Ombre de la guerre - Maison Européenne de la Photographie


J'aime
1

l'Ombre de la guerre - Maison Européenne de la Photographie

g

La Maison européenne de la photographie présente, cet été, L’ombre de la guerre, exposition organisée par Contrasto, dans le cadre du projet Science for Peace de la Fondation Veronesi. Umberto Veronesi, son fondateur, s’est assuré le concours de scientifiques, de personnalités internationales du monde de la culture et de divers prix Nobel.

Bien qu’iconiques, ces images, afin d’en saisir tous les enjeux, sont accompagnées d’un texte qui retrace le contexte de la prise de vue, auquel s’ajoute une série de données chiffrées démontrant l’impact des guerres sur nos sociétés. Cette exposition permet ainsi de traiter différemment de l’histoire, il est certes question de drames, de destructions mais la vision de ce monde hostile engage une réflexion sur l’avenir de l’humanité. Comme le disait Cornell Capa «les images, à leurs maximum de passion et de vérité, possèdent le même pouvoir que les mots. Si elles ne peuvent apporter de changements, elle peuvent, au moins, nous fournir un miroir non faussé des actions humaines et ainsi provoquer un réveil des consciences».

 

Pour voir le reportage d'Actuphoto à la MEP : http://www.dailymotion.com/video/xjrwbb_l-ete-2011-de-la-maison-europenne-de-la-photographie-jane-evelyn-atwood-xavier-lambours-de-l-air_creation

 

La sélection a été pensée dans l’intention de privilégier les images comportant une valeur documentaire, mais également symbolique, en épinglant les différents aspects de ce perpétuel drame humain qu’est la guerre. Nous avons ainsi essayé de rassembler les photographies qui sont devenues, comme on a l’habitude de le dire en utilisant un terme un peu usé, les “icônes” de notre temps, celles qui dans les gestes, dans les poses plastiques, dans le jeu de lumières, dans le rapport entre le sujet représenté et l’arrière-plan, dans le renvoi, implicite ou parfois même explicite, à l’iconographie classique de l’art chrétien se sont gravées dans nos esprits comme emblématiques d’une situation extrême. L’extrême de la résistance humaine, de la capacité de survivre et, éventuellement, de tuer.

Pour le photographe, la limite est celle de continuer à documenter des scènes de combats, de violence ou de mort, sans perdre le sens de son métier, voire de sa propre identité. La période a été circonscrite en prenant comme point de départ la guerre civile espagnole, le conflit qui a inauguré l’ère du photojournalisme moderne.

Comme tous les choix, celui-ci n’échappe pas à l’arbitraire et pourrait faire l’objet de modifications et d’améliorations. La sélection ne se veut ni définitive, ni exhaustive tant les conflits mondiaux et les images produites dans ces années-là sont nombreux. Mais s’il est vrai, comme l’affirme Georges Didi-Huberman, que pour savoir il faut imaginer, c’est-à-dire avoir des images qui permettent de comprendre, alors cette sélection souhaite apporter une contribution à cette compréhension, celle de notre temps, dans ses aspects les plus sombres à travers le travail de tous ceux qui ont choisi de raconter ces ténèbres de la rai- son. Nous sommes convaincus qu’il ne faut rien négliger de l’expérience humaine et que tout doit être au contraire vu, raconté et compris.» «Le chroniqueur, qui rapporte les événements sans distinguer entre les grands et les petits, fait droit à cette vérité : que rien de ce qui eut jamais lieu n’est perdu pour l’histoire. Certes, ce n’est qu’à l’humanité rédimée qu’échoit pleinement son passé. C’est-à-dire que pour elle seule son passé est devenu intégralement citable».

 

Vignette : © Georges Merillon/Gamma



   Réagissez à cet article


Pseudo


Email (Confidentiel)


Commentaire




Code de validation






Mots clés / Tags : images, lection, ainsi, guerre, aspects, exposition, histoire, photographie, humanit, georges,

Partager:

Permalien :


  Articles dans la même rubrique
  « Death is Your Body » at the Frankfurter Kunstverein

« Imagine that your body is dying...Imagine how someone is closing your eyelids, » begins the meditation on death in Hannah Hurtzig’s videodyptich « Das Milieu der Toten » (The Milieu of the Dead) (2013). Towards the end of their lives people are forced to face the limitations of their bodies. However, for many people a personal confro...

    Lire la suite



  L’Espace Photographique Arthur Batut propose une exposition de Daniel Ballesteros et Kevin Martini-Fuller, ainsi que des stages

L’espace présente « les Cowboy Poètes et la Poétique » de Kevin Martini Fuller pour le 7eme festival « A Ciel Ouvert ». Kevin Martini-Fuller assiste et photographie les rencontres de « Cowboy Poets » de Elko Nevada depuis son commencement, il y a 30 ans. Les portraits des poètes “cowboy” et “cowg...

    Lire la suite



  Le Printemps Photographique de Nîmes : « La mer qu'on voit danser », du 24 avril au 31 juillet

PRINTEMPS PHOTOGRAPHIQUE 2014 LA MER, QU’ON VOIT DANSER… : six expositions et deux films.
 

Abdelghani BIBT–Récits de vie
(courts-métrages, 2013)
Les courts-métrages de Abdelghani Bibt seront diffusés en amont de Mare Mater film de Patrick Zachmann le jeudi 24 avr...

    Lire la suite



  Prix HSBC pour la Photographie : L’itinérance 2014 débute à Lille

Le Prix HSBC pour la Photographie a le plaisir de s’associer pour la 4ème fois à la Maison de la Photographie de Lille pour présenter les œuvres de Delphine Burtin et Akiko Takizawa, lauréates 2014 choisies parmi les 10 nominés proposés par Simon Baker, conseiller artistique.

Delphine BURTIN – née en 1974, vit et travaille à Lausa...

    Lire la suite



  Beatrix von Conta à la Galerie Le Réverbère

Les images prolifèrent aujourd’hui à une vitesse inouïe sur des supports sans cesse nouveaux. La photographie, pourtant, reste une énigme. Inlassablement et avec bonheur, je reviens vers sa simplicité trompeuse, sa mince surface silencieuse et l’évidence de sa complexité. Regarder le paysage me demande du temps. Sous quelle forme re-présenter autrement ce qui s&rs...

    Lire la suite



  « Doux-amer » : l'exposition de Michel vanden Eeckhoudt de l'agence VU' à Mérignac (Gironde)

Membre historique de l'Agence VU', Michel vanden Eeckhoudt construit depuis plus de 30 ans des photographies pures, élégantes, marquées par un humour constant qui lui permet d’adop- ter une distance juste et amusée à ce qui se déroule devant ses yeux. S’il provoque souvent un sourire, il suscite rapidement, derrière cette première réaction, une série d...

    Lire la suite



  la Galerie Pascal Gabert présente Marc Ferroud, Jonathan Spitzer et Marc Le Mené



Le métal de la sculpture, des armes et l’argentique de la photographie se retrouvent dans un accrochage commun des œuvres de Marc Ferroud, sculpteur, Jonathan Spitzer peintre et Marc Le Mené photographe à la galerie Pascal Gabert. Cette confrontation inattendue n’est pas aussi violente que la réalité qui nous assaille, el...

    Lire la suite



  « Territoires sensibles » d'Emmanuel Madec à l'Artothèque-Galerie Pierre Tal Coat


A travers trois séries photographiques, Emmanuel Madec explore le seuil entre sphère personnelle et sphère collective
avec comme point d'ancrage la question des territoires géographiques, psychologiques et intimes.

 

Séries photographiques exposées :

Greetings from Lebano...

    Lire la suite



 

INFORMATIONS PRATIQUES

Abbas
Eddie Adams
Lynsey Addario
Dmitry Baltermants
Micha Bar-Am
Bruno Barbey
Gabriele Basilico
Werner Bishof
Philip Blenkinsop
Jean Marc Bouju
Alexandra Boulat
Margaret Bourke-White
Henri Bureau
Larry Burrows
Romano Cagnoni
Robert Capa
Henri Cartier-Bresson
Mario De Biasi
Corinna Dufka
Thomas Dworzak
Stuart Franklin
Leonard Freed
Mauro Galligani
Marc Garanger
Jean Gaumy
Ashley Gilbertson
Stanley Greene
Philip Jones Griffiths
Ron Haviv
Tim Hetherington
Henri Huet
Evgueni Khaldei
Josef Koudelka
Alex Majoli
Eiichi Matsumoto
Don McCullin
Susan Meiselas
Georges Mérillon
Davide Monteleone
James Nachtwey
Paolo Pellegrin
Gilles Peress
Joe Rosenthal
Sebastião Salgado
David Seymour
Christine Spengler
Tom Stoddart
Anthony Suau
David Turnley
Peter van Agtmael
Laurent Van der Stockt
Riccardo Venturi
Francesco Zizola

Comment s'y rendre ?

Maison Européenne de la Photographie
5, 7 Rue de Fourcy
75004 Paris
France


Localisation

Jusqu'au 25/9/2011

Statut : Expositions terminé







Suivre

 




Je prends une photo toutes les 60 minutes comme ça, quand le petit oiseau sort il fait en même temps coucou.
Philippe geluck   














     Inscrivez-vous


     Dès maintenant et restez informé
     de toute l'actualité photo !