inscrivez-vous Pas encore membre ? Inscrivez-vous | Connexion Connectez-vous

 
Rubrique(s) : Expositions > Xavier Lambours - XL - Maison Européenne de la Photographie


J'aime
1

Xavier Lambours - XL - Maison Européenne de la Photographie

g

Xavier Lambours présente, à la Maison Européenne de la Photographie, une sélection d’environ 45 photographies regroupant 30 ans de travail, de ses célèbres clichés de stars de cinéma aux portraits d’animaux, en passant par sa toute dernière série de nus.
C’est par le cinéma – Hitchcock, Lang, Welles – et par la peinture, notamment avec le choc produit par la découverte de Mondrian, que Xavier Lambours en est indirectement venu à la photographie. Sous les auspices de Diane Arbus, aussi, dont les images carrées, prises au flash, l’ont conforté dans une écriture photographique singulière.

Premier essai, premier succès précoce : Cannes 1983, publié dans Libération, invente une nouvelle façon de portraiturer dans la presse. Puis, très vite, la reconnaissance : Le Monde, Télérama, Le Nouvel Observateur et tant d’autres.

 

Pour voir le reportage d'Actuphoto à la MEP : http://www.dailymotion.com/video/xjrwbb_l-ete-2011-de-la-maison-europenne-de-la-photographie-jane-evelyn-atwood-xavier-lambours-de-l-air_creation


Mais les stars, contrairement à une Annie Leibovitz ou à un Richard Avedon, ne sont pas «le monde» de Lambours, qui revendique ses racines prolétaires et petite-bourgeoises. Il s’en éloigne. Rebondit ailleurs, autrement, comme toute son œuvre prolixe et protéiforme en témoigne. Une longue collaboration avec Vuitton – pour le centenaire du monogramme (1996), pour le « sacre » du ballon de foot lors de la Coupe du Monde (1998), la création de l’agence Métis, un séjour à la villa Kujoyama au Japon (1992), le prix Niepce (1994), des livres, beaucoup, des voyages, aussi. Lambours est un photographe du mouvement, de la recherche, de la remise en question de soi. C’est aussi un étrange rêveur, capable de rêver de photographies... Et un homme de fiction, auteur de romans-photos. Las de la presse, qu’il juge aseptisée, la technique prenant le dessus sur le personnage, conscient que «le combat est difficile», Lambours nous invite aujourd’hui à découvrir une (petite) part de son travail si fécond. Des portraits, des paysages, des nus.


Les portraits, majoritairement photographiés en noir et blanc, sont aussi des formes dérivées et complexes d’auto-portraits, Lambours projetant sur Derrida, Duras, Lévi-Strauss, Mitterrand, Truffaut, Welles et tant d’autres ses propres interrogations, saisissant dans leur regard une forme d’inquiétude. Quelque part dans ces images, la mort s’annonce, celle des autres et la sienne propre, comme dans ce très beau portrait de Derrida au soir de sa vie, saisi devant un mur de pierres, au musée d’art et d’histoire du judaïsme.
Souvent, les visages fonctionnent en diptyques avec des animaux ainsi le regard sombre et dur de Mitterrand renvoie à l’œil écarquillé d’un taureau.

«Artiste? Reporter? En tout cas témoin de personnalités, d’approches de l’art, les nus étant l’entrée dans le trou noir...». Lambours multiplie les approches, les perspectives, les techniques : hommage classique à la sensualité de Rubens ou de Renoir, mais aussi ouverture fantasmatique dans un univers fantastique de nus voilés qui en appelle aux figures de Belphégor, Fantômas et aux films de Franju. Ici, une “vanité”, ailleurs un corps opulent, grisé, dont la chair semble celle d’une statue. Ailleurs encore, un travail sur la déformation du nu féminin à travers le filtre de tissus de camouflage de guerre, produisant des distorsions et d’étonnants chromatismes.
Et enfin, doux, sensuel, érotique, un hommage manifeste au magnifique tableau de Courbet, L’Origine du monde. Simplement, pudiquement, un sexe de femme dévoilé.

Un livre éponyme accompagne l’exposition. Edition La Maison d’été, 22 x 24 cm, 15 euros, 120 pages.

 

Vignette : François Truffaut, Festival de Cannes, 1983 © Xavier Lambours / Signatures.
 



   Réagissez à cet article


Pseudo


Email (Confidentiel)


Commentaire




Code de validation






Mots clés / Tags : lambours, monde, portraits, xavier, photographie, maison, ailleurs, autres, travail, truffaut, mitterrand, premier, cannes, presse, derrida, regard, images, welles,

Partager:

Permalien :


  Articles dans la même rubrique
  « De grâce, un geste ! » de Marc Riboud au musée d'art moderne Richard Anacreon
Photographe majeur du XXème siècle, Marc Riboud, né en 1923 près de Lyon, est à l’honneur au Musée d’art moderne Richard Anacréon à Granville pendant l’été 2014, en écho avec l’exposition Dior Images de légende présentée au musée Christian Dior.

« Infatigable promeneur du monde », Marc Riboud a sillo...

    Lire la suite


  « Photos Trouvées » à la Maison Doisneau
Photos Trouvées est né de l'envie de partager un étonnement face à la vivacité photographique qui se donne à voir dans les images d'amateurs du 20 ème siècle. Il s'agit d'une invitation à s'affranchir de la prétendue banalité de ces photographies pour mieux reconsidérer la singularité et l'imprévisibilité de chacune d'entre elles. ...

    Lire la suite


  La bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône présente « The Summer of Us » de Autio Narelle
Cette année la Bibliothèque départementale des Bouches-du-rhône vous propose de partir à des milliers de kilomètres de marseille pour vivre Une Saison océanienne. une trentaine de bibliothèques des Bouches-du-rhône, associées à ce projet, vous présentent l’australie, la nouvelle-Zélande et la papouasie, au travers des lectures à haute voix, des rencontres...

    Lire la suite


  « Yearbook » of Ryan McGinley at Team Gallery
Yearbook is a single artwork that consists of over five hundred studio portraits of some two hundred models, always in the nude, printed on vinyl and adhered to every available inch of the gallery’s walls and ceilings. The installation’s effect is hugely impressive in its standalone visual power, an enveloping entity flooding the entire space with bold color and form. Although...

    Lire la suite


  Wanda Skonieczny à la galerie Pierre et Renée
Photographe plasticienne qui poursuit depuis une quinzaine d'années ses recherches sur la matière photographique, Wanda Skonieczny « développe une technique d'images imprimées sur tissu aux formats en liens avec les lieux, le public, pour un face à face avec ses modèles

La photographe pose la question de ce qu'est le medium de la photog...

    Lire la suite


  La Galerie du Pont Neuf présente Rodolphe Sebbah
Après trente années passées dans le milieu du négoce des pierres précieuses, Rodolphe Sebbah se consacre désormais uniquement à la photographie. Quand il commence à s’intéresser à celle-ci il y a quelques années c’est immédiatement et naturellement dans les rue qu’il descend. Seul le spectacle de ...

    Lire la suite


  The Walther Collection present a survey of photography by Samuel Fosso
The Walther Collection is pleased to present a survey of photography by Samuel Fosso (b. 1962, Cameroon), one of the most renowned contemporary artists working in Africa. Since the mid- 1970s, Fosso has focused on self-portraiture by transforming his body through performance, en- visioning variations on African identity in the postcolonial era.

His early experimental works and later...

    Lire la suite


  « La tentation du paysage » de Jean Gaumy, exposée à l'Abbaye de Jumièges

« La Tentation du Paysage » n’est pas seulement une exposition. C’est aussi un arrêt sur le cheminement du travail de Jean Gaumy, une tentative pour saisir son œuvre en mutation, qu’il regarde étonné, comme un objet vivant.

La Tentation du Paysage, la photographie sous divers angles

L&r...

    Lire la suite



 

INFORMATIONS PRATIQUES

Xavier Lambours

Comment s'y rendre ?

Maison Européenne de la Photographie
5, 7 Rue de Fourcy
75004 Paris
France


Localisation

Jusqu'au 25/09/2011

Statut : Expositions terminé







Suivre

 




En art comme en amour, l'instinct suffit.
Anatole France   














     Inscrivez-vous


     Dès maintenant et restez informé
     de toute l'actualité photo !